LE JEU DE DAMES INTERNATIONAL

Le jeu de dames est un grand classique dont étonnamment peu de gens connaissent véritablement les règles. C’est l’exemple typique du jeu que tout le monde connait mais personne ne sait y jouer.

Il existe une multitude de variantes du jeu de dames, à tel point que chaque pays semble avoir la sienne. Mais je trouve que la plus intéressante est celle appelée « jeu de dames international » qui est ni plus ni moins le jeu de dames français, apparu à Paris dans les années 1720. Grand damier en 10×10, prise en arrière possible et déplacement long des pions dames enrichissent grandement la profondeur combinatoire de cette variante par rapport aux autres.

La fédération internationale est très active. Depuis les années 50, ce sont surtout les russes qui dominent la compétition.

Vous trouverez pas mal de livres sur la théorie et les différents « styles » de jeu. Vaste sujet car il y a beaucoup à dire sur la profondeur tactique et stratégique de ce jeu assez ancien.

Je vous invite vivement à découvrir ou à redécouvrir ce superbe classique injustement sous-estimé car trop vite comparé aux échecs.

LES SITES POUR JOUER EN LIGNE :

PLAYOK : Gratuit, bien fréquenté avec des joueurs forts, assez moche malheureusement.

ig GAME CENTER : Gratuit, très peu fréquenté par les joueurs de dames, pas super beau mais jouable.

LUDOTEKA : Semi gratuit, fréquenté, joli.

VOG : Semi gratuit, peu fréquenté mais par des joueurs très forts, joli.

BRAINKING : Gratuit

AUTRES LIENS :

WIKIPEDIA

FÉDÉRATION FRANÇAISE

UNE LISTE DE PROGRAMMES

L’EXCELLENT BLOG D’OSCAR LOGNON N°1 FRANÇAIS

This entry was posted in dames inter.. Bookmark the permalink.

One Response to LE JEU DE DAMES INTERNATIONAL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>